dimanche 15 mai 2011

guerre et paix (tome XXVIII)

Le monde est plein des fureurs de conflits entre gens supposés responsables de nos malheurs, et ça tourne à la marmite infernale.

Si on part de notre époque, ce n'est pas vous qui êtes allé vous installer  en Algérie, vous ne l'avez pas conquise, d'ailleurs les algériens étaient eux-même des conquérants... ce qui fait que personne n'a tort dans cette horrible histoire.

Mais on peut ainsi remonter très loin, et rien n'est soluble.


  • On sait qu'on paie actuellement les conquêtes musulmanes, ainsi que la scission entre l'église chrétienne et l'église bizantine, qui a fait la faiblesse du monde occidental face aux hordes arabes.
  • Mais on paie aussi les  bisbilles entre Mahomet et son beau-frère,
  • Et les conquêtes romaines qui ont écrasé toutes les civilisations autres, et Romulus et Rémus,  mais ils n'étaient pas les 1ers, dans notre monde occidental, Alexandre le Grand déjà allait s'installer chez les autres et leur porter les bienfaits de SA civilisation.
  • Si on continue, on trouvera encore Cassandre, la belle Hélène et la guerre de Troie, pour en arriver aux 1ères guerres du feu ou au racisme anti-néanderthalien.
  • Et depuis des siècles, depuis des millénaires, les hommes s'en prennent à leurs voisins qu'ils considèrent coupables de tout cela.
  • La résultante étant de continuer la spirale de destruction dans laquelle nous sommes engagés.
  • Que faire?
  • Rien, tout ce qu'on fait ne peut qu'aggraver la spirale en question.

Si chacun, dans son for intérieur, pouvait admettre que personne n'est coupable de rien dans ce magmas d'incompréhensions,  peut-être les choses pourraient-elles s'arranger, par arrêt de la spirale infernale.

N'étant pas en mesure de faire comprendre à chacun cette chose si simple, et ce n'est pas faute d'avoir essayé, je me charge, pour mon propre compte, de ne pas avoir de rancunes, de gérer mes conflits par la paix plutôt que par la guerre, et franchement, je suis mal reçue quand j'essaie d'expliquer cette méthode.

Mais il se trouve des  milliers, des millions de personnes qui ont fait la même réflexion, et qui, à tout le moins, vivent en paix et en partage gratuit, et c'est vers eux que je me tourne, car ils sont comme moi, porteurs de paix.


Et il en est de plus en plus, de ces gens, on en rencontre de plus en plus, et si chacun ne cherchait pas à convaincre l'autre, si chacun observait simplement comment vivent les autres et comment ils en trouvent le bonheur, je pense que les armes se baisseraient petit à petit et qu'on parviendrait enfin à vivre en harmonie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Suite à certains excès, les commentaires seront modérés, donc vérifiés avant parution. Merci de votre compréhension