dimanche 29 mai 2011

IL est temps d'en parler, ça devient dur

Causes reconnues du syndrome des Jambes sans repos

La recherche actuelle a permis d'établir un certain nombre de causes pouvant expliquer la survenue d'un syndrome des jambes sans repos (SJSR).

Il existe une forme familiale (survenant à un âge plus jeune) qui transmet le SJSR de génération en génération. Certains auteurs affirment que 30% des SJSR seraient héréditaires. Sa transmission est de type autosomique dominante (un seul gène d’un des parents suffit pour déclencher la maladie).

Evolution

Le SJSR, dans sa forme primaire, est une maladie chronique. Son expression fluctue dans le temps, et les symptômes varient dans leur intensité, de façon capricieuse, avec des périodes de rémission et d'exacerbation imprévisibles pour la plupart des patients.
  
Généralement, les symptômes tendent à augmenter avec l'âge. Leur évolution est modifiée par le traitement. La tendance est à l'accentuation des symptômes avec ou sans traitement.

Diminution de la qualité de la vie


L'inconfort dans les membres et la privation du sommeil sont une source directe de souffrance. A la longue, le SJSR est épuisant tant pour les sujets atteints que pour les membres de la famille. La qualité de vie des patients atteints de SJSR peut se trouver très altéré, notamment dans les formes sévères de la maladie.


A suivre


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Suite à certains excès, les commentaires seront modérés, donc vérifiés avant parution. Merci de votre compréhension