samedi 16 juillet 2011

Douceur

Une campagne pas inutile

Sylvie Royant-Parola Pierrette, les choses avancent, certes lentement, mais le mouvement qui est lancé va produire ses fruits. On va arriver à lancer des programmes de cherche , et surtout, à faire reconnaître cette maladie comme un trouble invalidant. Votre témoignage y contribue...




Quelqu'un qui ose dire ouvertement ce que les couards ne disent pas dans leurs silences méprisants


Anie Tor 
il y a aussi des gens qui sont submergés par leurs problèmes personnels, qui n'en parlent pas et pour qui c'est trop lourd à porter de récupérer le sac de problèmes des autres, comme dit Lucette "c'est dur de rester dans le ton juste". Je pense qu'il ne faut pas attendre de la compassion ou de l 'intérêt parce qu'on est malade, soi-même ou quelqu'un de notre famille, c'est notre paquet à porter et on avance comme on peut, chacun, avec une force ou une fatalité personnelles. Bon courage nonobstant ;)



Au moins, elle a le courage de ses pensées




Et une autre mise au service possible de mes petits talents de pieds :



Il y a environ une heure
Sylvie Royant-Parola
  • Bonjour Pierrette, En voyant vos photos, je me demande si on ne pourrait pas prévoir une exposition au congrés de la SFRMS à Strasbourg du 24 au 26 novembre. Seriez vous partante. Attention, ce n'est qu'une éventualité, je ne sais pas si techniquement c'est possible et si la SFRMS serait d'accord. La première des choses est de savoir si vous êtes d' accord!
    Bonne journée
    Sylvie

Ne pas dormir...


Prendre son pied dans l'eau








dimanche 10 juillet 2011

Alors, puisque c'est comme ça...

Eh bien moi aussi, je vais faire vedette



Là,  quand on me parlera en Romand ou en Allemand...



J'éternuerai un coup, 

Je tousserai beaucoup... 

Je marcherai en rond

Et ils seront bien certains

Que je suis une vedette




Avec tout ça, comment voulez-vous que ça avance, mes préparatifs?



Mes papattes et elle -4



Arrête de m'en mettre plein les oreilles...





Fais comme moi...




Rrrrr'hâââ, ya bon, la vie

Mes papattes et elle -3



Tiens, et ça, tu sais le faire, toi?



Tu vois, moi, ça me passe par-dessus la tête, tout ça







Tiens, regarde comment je suis , moi, avec mes papattes

Mes papattes et elle -2



Et tes coquelicots, hein? Tes fameux coquelicots...

Tu veux voir ce que j'en fais, moi? 

Je m'en bats les....



C'est comme tes jambes...

 Tiens, regarde, comme elles sont gentilles, tes jambes

Mes papattes et elle -1



Dans la série "mes jambes ont du talent", 

voici :


"eh, arrête, t'as pas vu les miennes?"

Mes papattes et elle

Mes papattes et moi